Femmes artistes

En art, les femmes ont toujours eu leur rôle à jouer, en étant muses ou modèles, protectrices et mécènes, commanditaires et collectionneuses ou amatrices éclairées. En revanche, jusqu’aux années 1960, il leur a été difficile de revendiquer avec force une place légitime en tant qu’artistes, au même titre que les hommes. 
Depuis quelques décennies, les femmes artistes sont davantage mises à l’honneur dans les institutions culturelles, notamment dans les musées. Avec cette page qui leur est dédiée, nous souhaitons contribuer à cette valorisation.
 

Actualités

Le Musée du Luxembourg met les femmes à l’honneur dans l’exposition Peintres femmes, 1780 - 1830. Naissance d’un combat, du 6 octobre 2020 au 31 janvier 2021.

Entre 1780 et 1830, les artistes femmes accèdent en France à une visibilité inédite. Regroupant près de 80 œuvres, l’exposition mettra en lumière ce moment clé de l’Histoire où, transformé par la Révolution française, l’espace de production artistique s’ouvre aux femmes. Les travaux d’Élisabeth Vigée-Lebrun, Marguerite Gérard, Marie-Guillemine Benoist ou Constance Mayer, aux côtés d’autres plasticiennes célébrées en leur temps, seront présentés, dévoilant aux visiteurs les conditions de la pratique artistique pour les peintres femmes à cette époque.

Plusieurs autres femmes artistes font également l’actualité des expositions parisiennes :

Il y a 10 ans, le 31 mai 2010, nous quittait Louise Bourgeois. Considérée comme une figure artistique majeure du XXe siècle, polymorphe et inclassable, elle laisse derrière elle une œuvre considérable, tant par sa créativité formelle que par sa pertinence intellectuelle et sa profondeur psychologique.

Acquisitions récentes

La salle F de la Bibliothèque tous publics propose des monographies, catalogues d’exposition et catalogues raisonnées sur des artistes femmes, d’Artemisia Lomi Gentileschi à Dorothea Tanning, en passant par Georgia O’Keeffe ou Gabrielle Chasnel. Les artistes contemporaines, comme Kiki Smith, Yayoi Kusama, Paula Rego ou encore Sheila Hicks, y sont bien sûr également représentées.

Parmi les acquisitions récentes des deux dernières années, citons l’ouvrage intitulé Graffeuses d’Elise Clerc et Audrey Derquenne, qui propose un hommage à celles qui se sont consacrées au graffiti et à l’art urbain, des années 1980 à nos jours. Dans le domaine de la sculpture, de nombreuses jeunes artistes émergentes, comme Zadie Xa, Holly Hendry ou encore Yelena Popova, sont représentées dans l’ouvrage 100 sculptors of tomorrow de Kurt Beers.

Pour explorer l’art des femmes selon une perspective plus générale, nous vous conseillons de consulter Artistes femmes, de Flavia Frigeri, qui présente un index des artistes femmes partout dans le monde ainsi qu’une chronologie de leurs accomplissements depuis le XVIe siècle. L’ouvrage de Rebecca Morrill, Great women artists, chez Phaidon, paru en 2019, propose quant à lui un panorama complet sur le travail de plus de 400 artistes femmes, sur une période de 500 ans, partout dans le monde.

Dès à présent, vous pouvez consulter le livre numérique intitulé Gender, continuity, and the shaping of modernity in the arts of East Asia, 16th-20th centuries, de Kristen L. Chiem et Lara C.W. Blanchard, paru en 2018. Celui-ci permet d’explorer les contributions des femmes aux représentations visuelles de genre en Chine, en Corée et au Japon, de l’ère prémoderne à l’ère moderne.

Ressources de la BnF 

Quelques billets du blog Gallica et du blog Lecteurs célèbrent les femmes artistes :

  • Une série de billets retrace l’entrée compliquée des femmes à l’Académie des Beaux-arts :

1. La femme artiste n’existe pas

2. Catherine Duchemin et les sœurs Boulogne : être ou ne pas être artiste ?
3. L’Illustre Mademoiselle Chéron  
4. Les oubliées : Anne Strésor, Dorothée Massé et Catherine Perrot
5. Rosalba Carriera : l’art du portrait au féminin (à venir)

Dans Gallica, explorez également des sélections faites autour de plusieurs artistes femmes :

Plusieurs dossiers thématiques sont enfin proposés dans la Banque d’images de la BnF :

Recherche scientifique

Pour une recherche plus approfondie sur un sujet précis, consultez la page Ressources numériques en art sur le site de la BnF et le Chercher & trouver consacré à l’art.

Sur la plateforme OpenEdition, des articles, comptes rendus et critiques issus de la recherche scientifique sont proposés en accès libre. Parmi les plus récents, citons le billet Séparer la femme de l’artiste ?ou encore le compte rendu de l’ouvrage Les Femmes artistes sont dangereuses, de Laure Adler et Camille Viéville, paru chez Flammarion en 2018.

Sur ce même portail, on peut également suivre les publications en ligne de la revue française pluridisciplinaire Clio. Femmes, Genre, Histoire mais aussi plusieurs carnets hypothèses, parmi lesquels :

  • Genre et histoire de l’art, s’intéressant aux études de genre et leurs rapports avec l’histoire de l’art et les musées. Parmi les derniers articles mis en ligne : Stéréotypes de la femme artiste à l’écran (XVIIIe-XIXe siècles) et À propos du parcours « femmes, art et pouvoir », musée d’Orsay (juin-octobre 2019).

Et dans une moindre mesure :

Ressources institutionnelles

D’autres institutions culturelles partout dans le monde, comme les bibliothèques ou les musées, et des associations militantes proposent d’autres ressources à la fois complémentaires et variées.

Sur le site du Ministère de la Culture, une page récente très complète est dédiée aux femmes artistes, proposant, entre autres, une chronologie allant de l’Ancien Régime jusqu’en 1948 mais aussi une présentation des milieux artistiques dans lesquels elles ont évolué et les statuts revendiqués au cours du temps : Les femmes artistes sortent de leur réserve

Le site L’histoire par l’image, en partenariat avec le ministère de la culture, propose des dossiers, comme Une femme force les portes de l’Académie, Le développement des pratiques amateur féminines et les artistes femmes au début du XIXe siècle, et des albums comme   Les femmes peintres ou sculptrices.

Le site Panorama de l’art, en lien avec La Réunion des musées nationaux - Grand Palais, propose de nombreuses ressources : des analyses d’œuvres, comme celle de Camille Claudel, L’Âge mûr,et des podcasts de présentation ou de conférence du Grand Palais, comme ceux sur Élisabeth Louise Vigée Le brun.

Le site du Centre Pompidou propose de son côté Un podcast, une oeuvre, permettant d’explorer des questions de société à travers une œuvre et son auteur. Les femmes artistes y sont largement représentées. Quatre épisodes, dans la partie « Art et féminismes », abordent en outre les rapports entre art et féminismes.

La chaîne Youtube du Centre Pompidou propose également une playlist « dédiée aux artistes, intellectuelles, cinéastes ou chorégraphes qui ont fait l’histoire du Centre Pompidou et plus largement de l’art moderne et contemporain ». 10 portraits de femmes artistes sont ainsi disponibles.

Celle du Musée d’Orsay met à disposition des présentations et conférences autour des femmes artistes. Parmi les plus récentes, Former des artistes ou des «ouvrières habiles» ? Les cours et écoles de dessin pour jeunes filles au XIXe siècleet la conférence inaugurale de l’exposition «Berthe Morisot (1841-1895)

La chaîne Youtube de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université propose la conversation entre ORLAN et Donatien Grau intitulée ORLAN : femme avec tête(s), mis en ligne en 2019.

Sur le site de la chaîne Arte, sont proposées toute l’année de nombreuses vidéos autour des femmes artistes, par exemple Où sont les femmes peintres de la Renaissance ?.

Sur France culture, quelques émissions récentes sont disponibles : Femmes artistes, muses ou génie La grande table, en février 2020, et une série de quatre émissions sur les Femmes artistes en 2019.

Ailleurs dans le monde, le National museum of women in the arts, aux USA et le Musée des femmes artistes mexicaines, au Mexique, sont dédiés à la valorisation des pratiques artistiques féminines. De nombreuses œuvres de Mary Cassatt, Lavinia Fontana, Clara Peeters, Joana Vasconcelos et bien d’autres sont présentées avec des possibilités de recherche par artiste, par époque, par discipline artistique et par thème.

Sites et blogs

Le site de l’association Aware, qui se propose de replacer les artistes femmes du XXe siècle dans l’histoire de l’art est extrêmement riche. La consultation notamment du centre de documentation sur les femmes artistes et l’onglet liens utiles, très riche et documenté, sont particulièrement utiles pour toute étude sur l’art et les femmes. Le site propose également une bibliographie sélective pour compléter les recherches et un accès en ligne au Dictionnaire universel des créatrices, dans lequel des fiches en accès gratuit sont proposées.

Le blog Figuration féminine, recense de son côté plus de 1250 artistes femmes, « depuis les traces de mains de femmes découvertes dans les grottes de Gua Masri à Bornéo il y a 30.000 ans, jusqu’aux artistes d’aujourd’hui ».

Le site Femmes peintres signale un certain nombre d’articles scientifiques en ligne ainsi qu’un index de femmes peintres. En outre, la partie intitulée «  Textes écrits par les artistes » met à disposition, entre autres, la correspondance de Louise Vigée Lebrun, ainsi que de nombreuses lettres autobiographiques de Niki de Saint Phalle.

 

L’art et les femmes - Bibliographie

En 1989 encore, à New York, le groupe d’activistes féministes, Les Guérilla Girls, se sont insurgées contre le manque de visibilité du travail artistique des femmes dans les grandes institutions culturelles. Depuis les années 2000, cet élan en faveur d’une reconnaissance du talent des femmes artistes est néanmoins de plus en plus visible, grâce notamment au travail actif de personnalités issues du monde culturel qui ont à cœur de promouvoir les créations artistiques des femmes. Des initiatives heureuses ont vu le jour : en 2005, le Max Mara Art Prize for women est créé, permettant de soutenir une artiste dans des projets artistiques ambitieux ; en 2014 est fondée l’association AWARE pour promouvoir et diffuser les œuvres des femmes artistes des XXe et XXIe siècle.
De grandes expositions, ces dernières années, ont d’ailleurs été consacrées aux femmes artistes: ce fut le cas de Niki de Saint Phalle et d’Élisabeth Vigée Le Brun au Grand Palais respectivement en 2014 et 2015 ; Sonia Delaunay, Carol Rama et Paula Modersohn-Becker ont été quant à elles mises à l’honneur au Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 2014, 2015 et 2016. En novembre 2017, la vente aux enchères d’Artcurial, à Paris, a mis en lumière les plâtres et les bronzes de Camille Claudel, artiste dont le talent a été salué et les œuvres largement plébiscitées par les grands musées. Plus récemment encore, à Paris, l’exposition Women House à la Monnaie de Paris a permis de mettre en avant l’œuvre de 39 artistes femmes du XXe et XXIe siècles, exposition relayée par le National Museum of Women in the Arts à Washington D.C. Le centre Pompidou et le musée Jacquemart-André ont organisé des expositions dédiées au travail des artistes américaines Sheila Hicks et Mary Cassatt. Enfin, cette année, a lieu la première édition du festival dédié aux femmes photographes professionnelles à Houlgate, dans le Calvados. L’année 2019 n’est pas en reste : en Italie, la fresque de l’artiste de la Renaissance Plautilla Nelli intitulée Dernier repas du Christ (1524-1588) est exposée au musée Santa Maria Novella de Florence, 450 ans après sa dernière présentation au public.
Cette bibliographie, non exhaustive, a donc pour objectif de s’inscrire dans l’actualité en engageant une réflexion quant à la place des femmes dans l’art. Aussi un premier volet s’intéresse-t-il à la femme comme objet de représentation en art. Véritable motif artistique, en peinture notamment, le féminin est un sujet de prédilection pour les artistes. Un second volet présente la réappropriation de l’art par les femmes grâce à des combats, des unions et une pensée féministe affirmée. Enfin, un dernier volet est consacré aux grandes artistes, toutes périodes et toutes pratiques artistiques confondues.

Télécharger la bibliographie