L’actualité des études

Tout au long de l’année, le service des études de la délégation à la stratégie et à la recherche pilote ou mène en propre des études qui ont trait à différents aspects de la vie de la Bibliothèque. Elles peuvent reposer sur des méthodes quantitatives, mixtes ou ethnographiques. 
Tour d’horizon des principales études en cours ou récemment achevées.

Quels publics pour les expositions en ligne ? Prolonger l’enquête « Pratiques culturelles 2018 »

Lors de la dernière enquête menée par le Ministère de la Culture consacrée aux pratiques culturelles des Français, 9,7% des répondants déclaraient visiter des expositions en ligne. Dans le cadre du prolongement de ce rapport qui réunit plusieurs centres de recherche, le pôle études de la BnF creuse le sujet en lançant une enquête centrée sur ces publics. Qui les composent ? Comment définir leurs expériences, leurs pratiques sur les espaces numériques ? De quelle façon les rapports aux œuvres et aux institutions s’en trouvent-ils changés ? Autant de questions qui seront adressées au cours de ce projet de recherche de 18 mois, débuté en avril dernier.

Pour mener à bien cette enquête, la sociologue Marie-Laure Bernon (marie-laure.bernon@bnf.fr) a rejoint ce printemps la délégation à la Stratégie et à la recherche de la BnF.

 

Publications de 2020

Au cours de l’année 2020, les Etudes de la BnF ont contribué à deux ouvrages.
Dans un numéro de Musées et recherche coordonné par Joëlle Le Marec et Ewa Maczek, sur le thème « Le souci du public », Irène Bastard explore ce qu’entreprennent les publics studieux et culturels en qualifiant le « job » qu’ils se donnent et les exigences et repères auxquels ils se réfèrent. 
À l’automne, les presses de l’ENSSIB ont publié L’expérience sensibles des bibliothèques, sous la direction de Christophe Evans. En relisant diverses enquêtes conduites à la BnF, Irène Bastard propose de dépasser l’opposition entre les activités en salle de lecture et celles dans les galeries d’exposition pour chercher un lien commun aux publics dans leur rapport aux documents.

L’observatoire des publics 2020

Tous les trois ans, la BnF mène un « observatoire » auprès de ses publics qui vise à mieux les connaître, comprendre la façon dont ils investissent ses espaces et ses collections, et ainsi à ajuster ses services. Cet observatoire est une enquête barométrique réalisée régulièrement pour connaître la composition de tous les publics de l’établissement, évaluer leur satisfaction et comprendre l’évolution de leurs pratiques. Les dernières éditions en ligne et hors-ligne datent de 2016 pour le site de François-Mitterrand et pour Gallica, 2017 pour le site de Richelieu. En 2020, nous avons entrepris un nouvel observatoire. La phase d’administration de l’enquête, qui s’est déroulée uniquement en ligne en raison du contexte sanitaire a eu lieu à l’automne dernier.
Les résultats en seront communiqués dans le courant du premier semestre 2021.

Les pratiques documentaires

Nous avons lancé au Printemps 2019 deux enquêtes exploratoires qui visent à cerner la façon dont travaille nos lecteurs : comment approcher et définir un objet d’étude ? Comment se frayer un chemin dans la jungle des ressources patrimoniales et bibliographiques ? Comment organiser ses documents, son temps et ses espaces de travail ? Pour répondre à ces questions qui s’inscrivent dans le champ classique de la sociologie des usages, nous avons adopté des approches essentiellement ethnographiques concentrées sur deux aires disciplinaires : les sciences politiques et la musique.  

Vos contacts