Langues et littératures africaines

Le fonds de littératures africaines à la Bibliothèque nationale de France recouvre les pays de l’Afrique subsaharienne. Si plus de 1200 langues sont parlées sur le continent africain, la majorité des textes littéraires édités le sont dans les langues héritées de la colonisation : français, anglais, afrikaans, portugais. La Bibliothèque n’acquiert pas de façon active en langues vernaculaires.

Collections en libre accès

Les collections de littératures africaines sont selon leur langue d’expression dans les salles de lecture de la Bibliothèque tous publics et de la Bibliothèque de recherche.

Les auteurs de langue anglaise se trouvent en salle G et U, sous la cote AFR82. Des écrivains s’exprimant en anglais sont originaires d’une vingtaine de pays d’Afrique, allant de l’Afrique du Sud au Zimbabwe en passant par le Cameroun, le Nigeria et la Tanzanie. Le corpus est classé par ordre alphabétique sans distinction de pays et comprend à la fois des textes originaux, des traductions en français et des études critiques. Il est précédé d’ouvrages sur la littérature africaine en anglais.

Les auteurs de langue portugaise sont en salle G et U, sous la cote AFR869. Le portugais est parlé dans cinq pays d’Afrique : Angola, Mozambique, Guinée-Bissau, Cap-Vert, îles de São Tomé et Principe. Précédé d’ouvrages sur la spécificité de la littérature luso-africaine (cote AFR869.09), le corpus est classé par ordre alphabétique d’auteurs. On trouve à la fois des textes originaux, des traductions en français et des études critiques.

Les auteurs de langue afrikaans se trouvent en salle G et U, sous la cote 839.39. Les textes, en afrikaans et si possible en traduction française, sont précédés d’ouvrages sur la langue (sous la cote 439.39) et sur la littérature (cote 839.390 9). Certains auteurs peuvent être présents à la fois dans les corpus anglophone et afrikaans, en fonction de la langue dans laquelle le livre a été écrit, comme c’est le cas, par exemple, pour André Brink. 

Les ouvrages concernant les littératures en langues africaines sont classés sous la cote 896. Quelque 200 volumes sont réunis selon une répartition linguistique. On y trouve des épopées, des contes, des proverbes et des ouvrages sur ces littératures, ou encore des ouvrages sur les littératures africaines en général, toutes langues confondues.

Les auteurs de langue française sont disponibles en salle H et V, sous la cote AFR84 : On trouve des ouvrages généraux (anthologies, dictionnaires), des œuvres littéraires (romans, poésie, théâtre) et des études critiques de niveau Licence. Les auteurs classiques sont représentés, tels Ahmadou Kourouma, Bernard Binlin Dadié, Birago Diop, Ferdinand Oyono, Sony Labou Tansi, etc… Une grande place est aussi accordée aux publications récentes émanant de jeunes écrivains publiés lors de l’année en cours ou l’année précédente, comme par exemple Alain Mabanckou, Calixthe Beyala, Max Lobe, Tierno Monenembo ou Scholastique Mukasonga. Le fonds se compose d’environ 1 000 ouvrages.

Collections patrimoniales

Les collections historiques conservées en magasins sont le reflet des relations européennes avec l’Afrique et sont dispersées dans tous les départements de la Bibliothèque. En langues vernaculaires, malaisées à retrouver en l’état actuel du catalogue, elles résultent souvent de l’activité linguistique de missionnaires, traducteurs de textes bibliques ou liturgiques, rédacteurs de lexiques et dictionnaires ou transcripteurs de traditions orales.

Les auteurs africains francophones sont bien représentés dans le fonds conservé en magasins. Ils sont entrés dans les collections par le dépôt légal, par acquisitions et par dons.

Les œuvres d’auteurs écrivant et publiés dans d’autres langues (anglais, portugais), ainsi que les ouvrages sur les littératures africaines font l’objet d’acquisitions systématiques depuis une cinquantaine d’années.

Gallica et ressources électroniques

La bibliothèque numérique Gallica propose des documents traitant de langues et de littératures africaines. Il s’agit souvent de textes écrits à partir de voyages d’exploration ou encore des travaux publiés par des missionnaires.

    Des enregistrements sonores de récitations de textes ou de chansons ont aussi enrichi la bibliothèque numérique.

    Les ressources électroniques permettent également d’accéder aux littératures d’Afrique. Des livres numériques sont acquis sur les littératures d’Afrique, comme par exemple Student encyclopedia of African literature, Postcolonial African writers : a bio-bibliographical critical sourcebook et Migrances, diasporas et transculturalités francophones : littératures et cultures d’Afrique, des Caraïbes, d’Europe et du Québec. Ces ouvrages sont disponibles à distance pour les usagers ayant le Pass Recherche illimité.

    Des périodiques électroniques sont disponibles via le portail des ressources électroniques, tels que Research in African literatures.

    La base de données Grand corpus des littératures françaises et francophones, du Moyen Âge au 20e siècle propose un corpus de textes africains, principalement des contes et des proverbes. La base Literature Online (LION) donne accès à des ouvrages de référence en texte intégral, comme Routledge encyclopedia of African literatures. On y trouvera aussi des textes de la littérature africaine et issue de la diaspora africaine (black writing). De nombreuses références, avec ou sans texte intégral, sont également disponibles dans des bases de données telles que MLA et Academic Search Premier auxquelles la BnF donne accès.