Détail d’une scène de palestre du canthare attique – De Ridder. 354 - VIe av. J.-C. - BnF, département des Monnaies, médailles et antiques © Serge Oboukhoff © BnF-CNRS-MSH Mondes
Maintenant

Archéologie du sport

Until
Détail d’une scène de palestre du canthare attique – De Ridder. 354 - VIe av. J.-C. - BnF, département des Monnaies, médailles et antiques © Serge Oboukhoff © BnF-CNRS-MSH Mondes

En écho aux Jeux olympiques et paralympiques d’Été 2024 organisés par Paris, la BnF consacre son cycle annuel « De la fouille à l’écriture de l’histoire » à l’archéologie du sport.

Au programme : tir à l’arc néolithique, arts martiaux de l’Antiquité, équitation mérovingienne, jeux de paume et jeux nord-amérindiens.

Faire l’archéologie du sport c’est tout à la fois se pencher sur les activités physiques pratiquées depuis les premiers âges de l’humanité et éclairer des sports anciens dont certains perdurent encore aujourd’hui sous une forme ou une autre.

Au fil de six conférences, archéologues et historiens mettront en valeur les différentes facettes de l’archéologie du sport et montreront ainsi sa pertinence pour interroger et mieux comprendre le sport d’aujourd’hui, héritier de gestes et d’accessoires qui l’ont précédé et de pratiques ludiques et sportives passées.

En partenariat avec l’Inrap