Albert Londres -  - BnF
Prochainement

Autour du prix Albert-Londres

Until
Albert Londres - - BnF

La BnF accueille la 83e édition du prix Albert-Londres, qui distingue chaque année trois jeunes reporters dans les catégories presse écrite, audiovisuel et édition. En 2021, la remise de ce Prix coïncide avec les 140 ans de la loi de 1881 sur la liberté de la presse. La BnF et l’association du Prix célèbrent ce moment fondamental de la vie journalistique et politique de notre pays avec plusieurs événements autour d’Albert Londres et de la question de l’information : la remise des prix le 15 novembre, la projection de deux documentaires récompensés lors des éditions précédentes le 16 novembre, et une journée d’étude sur l’actualité du journalisme et la liberté de la presse le 19 novembre.

« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus que de faire du tort, déclarait le journaliste Albert Londres (1884-1932), il est de porter la plume dans la plaie. »

RetroNews, le site de presse de la BnF, et les salles de lecture du site François-Mitterrand dédiées à l’audiovisuel et à la presse se mettent cet automne aux couleurs du prix Albert-Londres. Lecteurs et visiteurs pourront, au travers des collections de la Bibliothèque, découvrir les grandes figures qui ont « porté la plume dans la plaie » et les principaux jalons de l’histoire française et internationale du journalisme (du 9 novembre au 31 décembre en salle A et B).
 

Le regard d’Hervé Brusini, président du jury du prix Albert-Londres

« La BnF est en connexion directe avec Albert Londres, puisqu’elle conserve le témoignage écrit des articles du reporter tels qu’ils furent proposés au lecteur du Petit Journal, par exemple. Et puis, peu à peu, sous notre regard, les collections patrimoniales de la Bibliothèque prennent vie. Nous voici conviés aux dernières aventures d’Albert au beau milieu des autres grands titres de l’époque. Afrique, Asie, l’enfer du bagne, ou « chez les fous », des photos apparaissent. Elles aussi signées Londres. Si l’on tend l’oreille, dans le silence de la salle de lecture, on entend le fracas des guerres, les cris de douleur, la dénonciation des injustices… Bref, l’archive invite au voyage immobile, à la compréhension du monde, et aussi à la découverte de l’histoire de l’info, elle qui se vit trop souvent sans histoire. Le voilà bien, le lien entre le prix Albert-Londres et la BnF : lire noir sur blanc la connexion entre archive, journalisme et démocratie. »

En partenariat avec la Société civile des auteurs multimédia