« À bout de souffle » -  - © Jean-Michel André / Grande commande photojournalisme
Prochainement

La France sous leurs yeux

200 regards de photographes sur les années 2020

Until
« À bout de souffle » - - © Jean-Michel André / Grande commande photojournalisme

La Bibliothèque nationale de France consacre une grande exposition aux travaux des 200 photographes, collaborateurs réguliers de la presse nationale et internationale, missionnés par le ministère de la Culture en 2021 pour établir un panorama de la France au sortir de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19. À travers une sélection de près de 500 clichés, cette exposition souligne la variété des approches choisies par les 200 lauréats, et raconte ainsi la France des années 2020. Son ampleur marquera l’histoire du photojournalisme.

Pilotée par la Bibliothèque, la Grande commande pour le photojournalisme – intitulée Radioscopie de la France : regards sur un pays traversé par la crise sanitaire – a permis aux photographes lauréats de bénéficier d’un financement de 22 000 € chacun pour mener à bien leur reportage. Les 2 000 tirages inédits produits ont ensuite intégré les collections de la BnF.

La Grande commande pour le photojournalisme

La Grande commande pour le photojournalisme s’inscrit dans un contexte de bouleversement sociétal que la crise sanitaire a cristallisé. Condensée sur un an et demi de prises de vue seulement, cette commande draine pourtant des interrogations en germe depuis le milieu des années 2010 sur des changements ayant trait tour à tour au travail, à la spiritualité, à l’écologie, à la culture, à l’économie… Interrogations que la pandémie a contribué à réactiver non plus seulement sur le mode du constat mais aussi de façon critique afin de proposer de nouvelles manières d’habiter, de travailler, de vivre et d’être.

Grâce à cette commande d’une ampleur historique - il s’agit de la plus grande commande publique photographique en Europe avec un budget de 5,46 millions d’euros - se dessinent les contours d’une France en clair-obscur, à la fois ouverte sur le monde et tentée par le repli, connectée et fragmentée, égalitaire et inégale, marquée par une nouvelle hiérarchie des territoires, une plus grande individualisation du travail, une économie et des paysages nouveaux, et des rapports au monde de plus en plus divergents.

Sortir de la nuit © Marie Quéau / Grande commande photojournalisme

 

En miroir de cette mutation de la France contemporaine, se donne aussi à voir l’évolution de la photographie de presse. Certains photographes font le choix d’être dans la captation de l’instant, voire de l’événement, se rapportant par là-même à la grande tradition du photoreportage de presse. D’autres optent quant à eux pour une temporalité moins marquée, revendiquant en ce sens un registre plus métaphorique et de nouvelles stratégies visuelles à même de nous faire prendre conscience des situations en jeu dans notre monde actuel.

Le réveil des fêtes de village © Frédéric Stucin / Grande commande photojournalisme

L’atomisation des pratiques ne doit cependant pas faire oublier qu’elles peuvent renvoyer à un faisceau de préoccupations communes à de nombreux photographes et relayer une communauté d’esprit et un positionnement face au monde regardé. Ce sentiment d’ « appartenance » à un projet culturel d’ampleur tel que la Grande commande, ainsi que l’énoncent nombre de photographes lauréats, ne serait-il pas alors la preuve que l’art demeure un catalyseur du commun quand la société se polarise et se replie ?

À cet égard, le parcours de l’exposition, organisé autour de la devise nationale conjuguée au pluriel – « Libertés », « Égalités », « Fraternités » – et augmentée d’un horizon de « Potentialités » en prise avec les nouveaux défis environnementaux et technologiques, rend compte des permanences et mutations de la société française. Elle s’inscrit par ailleurs comme un jalon dans les expositions que la BnF a consacrées à ceux qui photographient la France, depuis La France de Raymond Depardon en 2010 jusqu’à Paysages français, une aventure photographique (1984-2017) en 2017. La BnF, qui conserve l’une des plus riches collections de photographies au monde, apparaît ainsi comme une institution ressource pour toutes les questions inhérentes au territoire français appréhendé par les photographes.

La Grande commande pour le photojournalisme sur internet

L’équilibre fragile du voltigeur © Meyer / Grande commande photojournalisme

 

 

Le site internet dédié à la Grande commande photojournalisme permet de suivre toute l’actualité de la grande commande et de découvrir les journaux de bord et les reportages des 200 lauréats. Y sont aussi présentées les institutions culturelles de la France métropolitaine et ultra marine qui se sont associées à la commande pour  valoriser, exposer, et diffuser les reportages.

Le compte Instagram @grandecommandephoto propose chaque jour posts et stories issus de chacun des 200 reportages, parfois en lien avec les actualités de valorisation et d’expositions en cours.

Commissariat

Héloïse Conésa, cheffe du service de la photographie, chargée de la photographie contemporaine au département des Estampes et de la photographie, BnF
Emmanuelle Hascoët, chargée de mission au département des Estampes et de la photographie, BnF

 

Exposition en partenariat avec SNCF Gares & Connexions

Infos pratiques

Pictogramme vigipirate

En raison du plan Vigipirate, seule l’entrée Est du site est accessible.

Horaires

Pictogramme horaires

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi :
10 h - 19 h

Dimanche :
13 h - 19 h

Fermé le lundi et les jours fériés. Fermeture des caisses à 18 h.

Accès

Pictogramme acces

Bibliothèque François-Mitterrand – Galerie 2
Quai François Mauriac,
75706 Paris Cedex 13

 

Attention : la ligne de métro 14 sera fermée certains jours. Plus d’informations sur le site de la RATP

Tarifs

Tarif plein :
Tarif plein - billet couplé 2 expositions :
Tarif réduit - billet couplé 2 expositions :
Gratuit avec :
Gratuit avec :