La BnF pilote la grande commande photographique

Dans le cadre du plan gouvernemental de soutien à la filière presse, le ministère de la Culture a confié à la Bibliothèque nationale de France le pilotage d’une grande commande photographique destinée aux photojournalistes.

 

Grande commande photo – Montage de diverses photographies - D.R.

 

Intitulée « Radioscopie de la France : regards sur un pays traversé par la crise sanitaire », cette commande photographique sélectionnera par appels à projets 200 photographes. Cette commande d’une ampleur historique, dont le budget s’élève à près de 5,5 millions d’euros, vient reconnaître et encourager le photojournalisme et la photographie de presse.

Le département des Estampes et de la photographie de la BnF, qui conserve des photographies depuis l’invention de ce médium et détient aujourd’hui l’une des plus grandes collections de photographies de presse au monde, pilote ce grand projet.

Le premier appel de la Grande commande lancé le 18 octobre 2021, a bien été entendu : 529 candidatures ont été reçues présentées à 70% par des hommes et 30% par des femmes. Le jury, composé de représentants de la BnF, de représentants du ministère de la Culture et de personnalités qualifiées dans le domaine de la photographie et de la presse s’est réuni les 13 et 14 décembre 2021 pour sélectionner les 100 premiers lauréats. Parmi eux, 61 hommes et 39 femmes, âgés de 21 à 79 ans. Un tiers des photographes sélectionnés a moins de quarante ans.

Les projets retenus par le jury témoignent de l’ampleur du thème proposé pour cette commande. L’ensemble des territoires français est concerné, avec une plus forte représentation de l’Ile de France (et particulièrement de la Seine Saint-Denis), Marseille et la région PACA, les Hauts-de-France, la Bretagne, plusieurs territoires ultra-marins (Saint-Pierre et Miquelon, La Réunion, la Guadeloupe et la Guyane).

Parmi les axes privilégiés par les photographes, on retrouve le territoire comme fil conducteur : une ville, un quartier, une route, un cours d’eau. Le monde du travail, dans sa diversité, touché par la crise sanitaire et les préoccupations environnementales, constitue également une des lignes de forces des projets retenus. De nombreux photographes sélectionnés ont souhaité privilégier par ailleurs les genres du portrait et du paysage, pris sur le vif ou bien posés. Si le choix du numérique couleur est majoritaire, certains adopteront la chambre argentique ou le noir et blanc. Enfin, le jury a retenu des travaux qui s’inscrivent dans les codes du photojournalisme historique ainsi que des écritures documentaires qui s’ouvrent à de nouvelles formes (intégration d’archives, images réalisées en concertation créative avec leur sujet…).

Les photographes sont déjà au travail. Les reportages et tirages seront livrés à la BnF pour le 15 septembre 2022.

La Grande commande sera valorisée en mettant en avant le travail des photographes sur le terrain sous la forme d’un journal de bord, mis à jour tout au long de la commande sur une page dédiée sur le site bnf.fr. L’ambition étant par-là de raconter le métier de photojournaliste et la construction d’un reportage. Ce journal de bord tend à nourrir l’intérêt et la curiosité du public pour les séries photographiques à venir.

Un second appel à projets sera lancé le 15 février 2022 : 100 nouveaux lauréats seront à leur tour choisis sur leur parcours et leur proposition.

À l’issue de cette commande, la BnF intégrera ces œuvres aux collections nationales dont elle a la garde. Elle sera chargée de valoriser et diffuser ces travaux par le biais d’une exposition rétrospective accompagnée d’un catalogue au printemps 2024, d’opérations de valorisation en ligne et de la mise en place de partenariats avec des institutions réparties sur l’ensemble du territoire.

Rapport d’activité 2021 de la bnF
Consulter