Un nouveau schéma numérique à la BnF

Comment conjuguer, à l’aube des années 2020, la représentation de l’activité numérique de la BnF et la représentation des axes qui structurent cette activité afin de rendre les plus lisibles possible la stratégie de la BnF dans ce domaine et l’écosystème dans lequel elle évolue ?

 
Schéma numérique - Cartographie - BnF

 

Les agents de la Bibliothèque se sont attachés à répondre collectivement à ce défi en 2019 et 2020 et ont abouti à une forme originale, mise en ligne le 23 novembre. Elle comprend une cartographie métaphorique organisée en 8 régions, sur laquelle de déploient une dizaine de hauts lieux et des pictogrammes correspondant chacun à une carte documentaire.

La mobilisation d’une intelligence collective selon une dynamique d’inclusion et d’ouverture

Le schéma numérique de la BnF existe depuis la fin des années 2000. Le travail engagé en 2019 a naturellement débuté par une analyse transversale des productions précédentes, par exemple, celle de 2016, qui a mis en évidence un attachement aux qualités visuelles et à la dimension panoramique des supports, un souci de rendre compte d’une complexité, mais également la quête d’un dispositif plus facilement actualisable, dans lequel il est possible de naviguer.

Le projet s’est caractérisé, dès son lancement, par un souci de transversalité et d’inclusion : l’enjeu était de faciliter l’appropriation de ce document destiné à donner des repères ainsi que d’accompagner le travail et les prises de décision au quotidien. Ce défi a trouvé un écho auprès de la mission Innovation : accompagné par l’Acco{lab d’avril à septembre 2019, le groupe de travail a expérimenté des méthodes mobilisant l’intelligence collective, et tous les services de l’établissement ont été sollicités.

Le projet s’est également appuyé sur un état des lieux du numérique à la Bibliothèque nourri par une quinzaine d’entretiens, par une enquête interne et par des ateliers (atelier d’analyse d’exemples extérieurs, élaboration de scénarios). Environ 150 personnes, au total, se sont directement investies.

Des bénéfices sur le long terme

Cette approche a permis de dessiner les facettes du numérique à la BnF et de multiplier les regards sur les projets partagés.

L’une des premières conséquences d’une telle démarche est l’humanisation du numérique, visible dans le document lui-même : les projets sont incarnés à travers le dessin, les contacts fournis, ou encore la rubrique « qui me connaît le mieux à la BnF », selon l’idée que la proximité est un facteur clé de cohésion et de développement des compétences.

Cette démarche a également ouvert la voie à une visualisation et à une organisation de l’information inédites.

Le numérique à la BnF en 2020 : stratégie et vision

Les cinq points de la vision renvoient aux missions fondatrices de la BnF et à sa position d’acteur public responsable, notamment en matière de traitement des données, de diffusion de l’information, de respect de la vie privée, et de développement durable :

  • Toujours plus d’accès
  • Un numérique éthique
  • Un catalogage et des catalogues transformés
  • Les fondations du patrimoine numérique du XXIe siècle
  • Une bibliothèque de préservation numérique pérenne à l’échelle nationale et internationale

Ils font écho aux cinq axes stratégiques définis dans cette édition du schéma :

  • Abolir la fracture numérique
  • Étudier, observer, devancer les usages
  • Faire évoluer les métiers et les façons de travailler
  • Partager les infrastructures, les compétences, les expertises
  • Urbaniser les applications

Premiers retours après la diffusion du document et suite prévue en 2021

Un mois après leur mise en ligne, les pages consacrées au schéma numérique comptabilisaient près de 2 500 visites au total et avaient été relayées sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, LinkedIn, et Facebook. Elles ont suscité l’intérêt de nombreux professionnels (ministère de la Culture, institutions culturelles, laboratoires de recherche…).

Le schéma invite les visiteurs à s’attarder, à découvrir ses différents détails. Sa version imprimée en facilite l’exploration, ce qui confirme le besoin de matérialisation déjà constaté en d’autres occasions.

En 2021, le projet se poursuivra grâce à des formes d’accompagnement et d’ateliers, suivant l’idée qu’il ne suffit pas de diffuser un document à un moment donné pour que la stratégie numérique d’un établissement et les projets qui la sous-tendent soient connus et assimilés. Une traduction en anglais de la cartographie est également prévue.

Rapport d’activité 2020 de la bibliothèque nationale
Consulter