Photographie du groupe surréaliste lors du vernissage de l'exposition « Dada Max Ernst », le 2 mai 1921 -  - Auteur inconnu © Chancellerie des Universités de Paris - BLJD, Paris / cliché © BnF / Suzanne Nagy
Terminé

Annulé – Dessins automatiques

Photographie du groupe surréaliste lors du vernissage de l'exposition « Dada Max Ernst », le 2 mai 1921 - - Auteur inconnu © Chancellerie des Universités de Paris - BLJD, Paris / cliché © BnF / Suzanne Nagy

Annulé – Pour accompagner l’exposition L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja présentée sur le site François-Mitterrand, cette séance du « Cinéma de midi » explore le dessin automatique tel que l’ont pratiqué les peintres André Masson et Matta, inspirés par les principes d’écriture automatique d’André Breton.

Programme de la séance

André Masson : l’imagination surréaliste, Denise R. Tual, 1988, 42 min
Filmé à la fin de sa vie, André Masson revient avec humour et lucidité sur sa pratique du dessin automatique, inspiré par les principes d’écriture automatique de Breton. Un portrait d’artiste délicat, prix spécial du jury du festival international du Film d’art.

Mattamorphoses, Guy Seligmann, 1985, 26 min
Dans un dispositif qui rappelle les installations vidéo, Guy Seligmann filme, pleine page, l’écran sur lequel le peintre surréaliste chilien Matta dessine à la palette graphique. Commentée par Matta lui-même, une carte du monde apparaît, sur laquelle viennent s’inscrire des lignes, des points, une superposition de taches et de couleurs…

Séance présentée par Alexia Vanhée, chargée de collections pour le cinéma documentaire (département de l’Audiovisuel, BnF), et Frédérique Berthet, maître de conférences HDR en études cinématographiques (université de Paris) et directrice adjointe du laboratoire Lettres, Arts et Cinéma (CERILAC).

En partenariat avec l’université de Paris et la Cinémathèque du documentaire

Informations pratiques

Ces projections sont annulées

Toutes les séances du Cinéma de midi